Souvenirs 2017

 

≈> 2017

  • Portugal

Le compte-rendu des accompagnateurs
Le lieu de rassemblement des 7 équipages était COUERON dans la banlieue nantaise sur les bords de Loire puisque le chargement des colis, vêtements et denrées alimentaires diverses préparés par l’Association « DES AILES POUR LE Portugal » se faisait dans le local de l’Association. Il est à noter que l’ensemble transporté fut conséquent.
Notre départ vers le Portugal nous a conduit à SANTO TIRSO, orphelinat destinataire des colis. 3 unités de jeunes de quelques mois à 18/20 ans vivent en ville dans 3 immeubles différents mais dans la même rue. Les répartitions ont été faites immédiatement dans les 3 unités.
Une visite chez les petits et moyens nous a permis de constater que les ventes de tee shirts lors de l’assemblée générale avait permis l’acquisition de 3 piscines gonflables, moyen pour eux d’apporter rafraichissement et hydratation à tous les jeunes pendant les fortes chaleurs des étés portugais.
L’objectif de notre voyage au Portugal était, dans un premier temps, de partir vers le Nord et de redescendre par la route de l’Est la plus près de l’Espagne.
Nous exprimions dans notre projet « là où le tourisme de masse ne pénètre pas ». Effectivement, nous n’avons pas été déçus par les paysages traversés, insolites, les rencontres avec les populations… La région du DOURO et sa descente en bateau, la beauté des paysages des vignobles plantés en espaliers, les petits villages blancs perchés sur des pitons rocheux.
Les réaction des équipages qui étaient déjà venus au Portugal ont confirmé que ce parcours, Est, avait tout son intérêt par la beauté des paysages et ont pu rajouter ces lieux à leur connaissances.
Puis notre trajet s’est poursuivi vers la côte Sud l’Algarve après Villa Real de San Antonio puis remontée par la côte Ouest avec quelques points d’orgue, la baie de Sétubal avec une ballade en bateau pour apercevoir les dauphins,pique nique en pleine mer su une ile sableuse puis les villes de Lisbonne et Porto.
Nous avons continué par le Nord de l’Espagne vers Saint Jacques de Compostelle, haut lieu de pèlerinage et c’est à La Corogne que le groupe s’est séparé.
Nous pensons avoir atteint l’objectif prévu, découvrir ensemble différents aspects du Portugal et permettre la découverte de lieux insolites et inconnus de tous anciens et nouveaux équipages.
Nous avons pu remarquer l’effort que chacun a pu faire sur l’ensemble du voyage pour entretenir une vie de groupe positive.
Si nous avons eu quelques périodes où les individualismes ont pu ressurgir, comme dans chaque voyage, ils se sont vite estompés et les efforts de tous ont contribué à réaliser un voyage globalement positif où l’enjeu était de créer un intérêt pour TOUS, tant pour les équipages connaissant le Portugal que pour les équipages qui le découvrait pour la première fois.

Les accompagnateurs
Véronique et Jacky GAUTHIER Jeanine HINARD et Alain LOUSTALOT

  • Russie – Pays Baltes

Le « ressenti » de Gérard, l’accompagnateur du groupe 1
Je retiens de ce voyage la superbe ambiance dans laquelle il s’est déroulé. Tous les participants, et je les en remercie chaleureusement, ont apporté leur bonne humeur permanente, leur humour à fleur de peau, leur émerveillement jamais rassasié de visiter et de visiter encore des églises, des cathédrales, des monuments plus ou moins historiques et remarquables, des lieux plus ou moins chargé d’histoire ou d’émotion et bien d’autres choses encore … peut-être un peu beaucoup !
Je retiens de ce voyage les échanges et les rapports humains qui se sont révélés lors des balades, des visites, des petits pépins matériels divers et variés immanquables avec des camping-cars ou des apéros « interminables » comme le souligne Irène. Mais aussi les repas en commun qui laisseront, j’en suis sûr, des souvenirs et des anecdotes à chacun d’entre nous.
Merci à tous d’avoir fait de ce voyage ce qu’il a été.

Le compte-rendu de Irène et Pierre du groupe 1
Après un bref séjour à Méautis où se tenait l’assemblée générale de l’association VUCC, 6 camping-cars, bien chargés, ont quitté la région le 19 mai pour un long périple de 11000 km en Allemagne, en République Tchèque, en Pologne, en Biélorussie, en Russie et dans les Pays Baltes.
Nous avons visité les capitales de chaque pays traversé mais aussi quelques villes de l’Anneau d’Or (Vladimir, Souzdal, Seguiev-Possad, …), St Pétersbourg, Trakaï ou Gdansk.
Prague :
Capitale de la République Tchèque, célèbre pour ses monuments gothiques et baroques, son château perché qui nous offre une vue imprenable, la vieille ville, le pont Charles, le Quartier Juif, …
Varsovie :
Capitale de la Pologne avec son château Royal, la place du marché et sa petite sirène, symbole de la ville, la maison natale de Marie Curie et sa statue érigée près de la Vistule, la Voie Royale qui nous a conduit jusqu’à la statue de Frédéric Chopin …
Minsk :
Avec le groupe 2 nous formons une belle chaîne humaine pour charger le fourgon de l’association de Gomel avec tous les colis que nous avions préparés et transportés depuis la France.
Avec Isabelle, notre correspondante, nous avons parcouru Minsk et découvert l’hôtel de ville, « l’église rouge », l’obélisque de la victoire, la cathédrale Saint Esprit, le grand théâtre national de l’Opéra et du Ballet où l’on jouait « La fontaine aux larmes » …
Le 2 juin, nous avons pris la route qui nous conduisait vers la Russie en passant par la « Bérézina », le mémorial de Khatyn – site très impressionnant – Vitebsk et la maison-musée de Chagall, Polotsk et le centre géographique de l’Europe …
Moscou :
Nous nous souviendrons de son kremlin, de ses églises et cathédrales dont la plus célèbre est la cathédrale de St Basile le Bienheureux avec ses bulbes torsadés et colorés, sa mythique Place Rouge où nous avons rencontré « Nathalie », son grand centre commercial « le Goum », ses très belles stations de métro, son café « Pouchkine » où l’on déguste le fameux chocolat chaud servi après un surprenant cérémonial ! …
Les villes de l’Anneau d’Or :
Vladimir, Souzdal, Rostov ou Serguiev-Possad nous dévoilent leurs richesses : kremlins, monastères, laures plus jolis les uns que les autres.
St Pétersbourg :
Ses monuments prestigieux : l’Ermitage, L’Amirauté, le Palais de Marbre, le Palais d’hiver, la cathédrale St Pierre et St Paul, Notre Dame de Kazan, la place du palais et la colonne Alexandre, l’église St Sauveur, le palais de Peterhof …
N’oublions pas la « levée des ponts » qui est un vrai spectacle tandis que le ciel se teinte d’Ouest en Est de tons pastels.
Les Pays Baltes :
l’Estonie : nous avons été séduits par les villages pittoresques de Vergi, Vosü, Kasmu ou les manoirs de Malmse et de Loska. Tallinn, la capitale, avec l’Hôtel de ville et sa façade gothique, le château de Toompea, les cathédrales Alexandre Nevsky et la Vierge Marie, la rue Pikk et ses belles demeures étroites et élevées comme la Grand Guilde ou la Guilde des maîtres artisans de St Canutis …
la Lettonie : après une brève visite de Césis et ses environs nous avons rejoint Riga, la capitale et son château, la cathédrale St Peter où nous avons entendu un concert d’orgues, la tour Poudrière, l’Hôtel de ville, la maison des Têtes Noires, la cathédrale orthodoxe de la Nativité, … Arrêt au Palais de Rundâle et visite de sa très belle roseraie puis direction la « Colline aux croix », un autre site très impressionnant.
la Lituanie : visite de Kaunas, sa vieille ville et ses nombreuses statues dont celle du Grand Duc de Vitoutas qui représente la création du pouvoir lituanien et ses quatre ennemis. Vilnius la capitale avec le palais des « Grands Dukes », la cathédrale Stanislas, le Tour Gédiminas, le quartier Uzupis (République libre) et son Bronze Angel … Trakaï : nous avons fait un petit détour pour saluer Richard, le mari de Suzanne (qui était absente) et visiter le château médiéval.
Après le passage en Pologne nous avons visité le « Repaire du Loup » près de Gerlioz où Hitler et ses collaborateurs vécurent de 1940 à 1944.
Gdansk :
C’est un port mais aussi une ville touristique avec la basilique Notre Dame dans laquelle on peut admirer son horloge astrologique et ses magnifiques orgues baroques, l’Hôtel de ville, l’églis St Nicolas et tout au nord de Gdansk le monument aux ouvriers du Chantier Naval tombés en 1970, l’immeuble de « Solidarnosc » et sa terrasse qui surplombe le port et une partie de la ville …
Après une halte à Novogard, nous avons rejoint l’Allemagne.
Berlin :
C’est bien sûr la Porte de Brandebourg », la colonne de la Victoire, le Reichstag et le quartier du gouvernement, le mémorial de l’Holocauste, le « mur » de Berlin, …
Certes, nous avons visité beaucoup d’églises, de monuments, de châteaux et de Palais mais nous nous souviendrons aussi : de cette journée passée près de la mer Baltique, autour d’un feu, après un apéro « à la Russe » et un délicieux barbecue malgré un temps maussade, de ce repas improvisé près du parc National de Bielovieskaia Poutchka, de ces briefings suivis d’apéros interminables ponctués de belles anecdotes et rigolades, de ces balades nocturnes ou de ces pause-café bien nécessaires …
Malgré le temps pas toujours clément, les travaux fréquents qui ralentissaient notre voyage, les GPS parfois capricieux, les petits tracas, nous garderons un excellent souvenir de ce périple passionnant qui s’est déroulé dans une bonne ambiance.
Merci à tous pour votre disponibilité, votre aide parfois bien nécessaire, votre gentillesse et votre humour.
Un grand merci à Gérard et à Nicole pour l’organisation de ce superbe voyage qui a duré 2 mois et comme disent certains de l’association
« ce n’était pas des vacances !! … »

Le « ressenti » de Jacques, l’accompagnateur du groupe 2
Ce document a été transmis dans un format très précis qui impose de le publier en respectant scrupuleusement ce format, il est donc accessible sous la forme d’un fichier au format acrobat PDF en cliquant sur ce lien.

Le compte-rendu de Marie-Odile du groupe 2
Après l’AG de Méautis nous partons pour notre périple : République Tchèque, Pologne,
Biélorussie où nous devons décharger, Russie puis Estonie, Lettonie, Lituanie.

Aprés 3 étapes de transition Prague nous accueille sur sa petite île champêtre en centre ville. Belle rencontre avec le fils de Michel et Maryse qui nous guidera dans cette ville pleine de jeunesse. Les vitraux de la cathédrale, œuvre de Chagall, m’impressionnent. Nous n’oublierons pas le repas sur un toit terrasse dominant toute la ville.

Puis ce fut l’entrée en Pologne par Wroclaw. Encore une rencontre sympa, cette jeune femme qui nous voyant perplexes devant une déviation nous ramène sur la bonne route.L’aurions nous fait en France ? La vieille ville de Varsovie classée UNESCO enceinte de remparts remarquables en briques est vraiment séduisante

A la frontière biélorusse nous perdons un équipage en raison d’un médicament interdit dans ce pays, nous le retrouverons en Lettonie avant de passer en Russie. Nous visitons la citadelle de Brest puis une réserve de bisons et autres pour arriver à Grodno où nous rencontrons un jeune biélorusse trop heureux de nous parler de son pays ….en anglais. A partir de là les nuits commencent à raccourcir. Nous découvrons plusieurs châteaux: Mir, Nesvizh.
A Minsk nous retrouvons le groupe 1 : apéro et repas ensemble, bonne ambiance sympathique. Au préalable nous avons rencontré les personnes venant de Gomel pour récupérer notre chargement pour un orphelinat. Elles sont tres touchées par notre geste mais ne s’attardent pas car elles ont beaucoup de KM pour rentrer. Dommage !
La visite de Minsk se fera en compagnie d’une ancienne connaissance de VUCC, Isabelle à qui nous pouvons rendre hommage pour son français et ses connaissances de l’histoire de la ville et du pays,
Aprés un passage sur les lieux de la Bérézina nous arrivons au mémorial de Kathyn immense, chargé d’une trés forte émotion. Nous passons rapidement au village natal de Chagall sans avoir le temps de visiter son musée.
Pour passer en Russie il nous faudra patienter 8 heures. La pauvreté des campagnes me saute aux yeux : elle fait abandonnée.
Au « camping » de Moscou les 2 groupes communiquent peu.
Moscou est surprenant par ses monuments imposants, son métro profond et aux stations aux allures de musée. L’anneau d’or fut écourté mais nous avons pu voir Bogolioubovo, Souzdal, Rostov, Serguiev-Possad.
De St Petersbourg je gaderai en mémoire la cathédrale St Sauveur car entièrement recouverte à l’intérieur de mosaïque et le palais de Peterhof. Marie, notre petite guide de 15 ans1/2 nous régala par son français parfait et sa culture.
Les pays baltes m’étonnent par leur développement, leur ouverture vers l’europe. Les quartiers anciens de leurs capitales témoignent de leur histoire et donnent une impression de vie conviviale à échelle humaine. Nous zappons quelques villes.
En Lituanie je retiendrai le château renaissance de Rundale et la colline aux croix , bouleversante.
A Trakaï nous rendrons visite à une connaissance de VUCC Suzanne mais elle est absente et Richard son mari nous recevra dans son petit paradis.

Le voyage va vers sa fin. A la frontière estonienne Michel et Maryse nous ont quittés.

A la frontière polonaise nous partons avec Jean-Pierre et Monique pour Gdansk, les 3 autres équipages hésitant sur leur trajet.
Gdansk et sa vieille ville s’offre comme un bijou, capitale de l’ambre.

Ce périple fut riche de découvertes. Certes nous avons vu ou visité beaucoup d’églises, de monastères, de monuments, de châteaux mais c’est le reflet d’un pays, d’une culture, d’un peuple.
L’art et l’architecture me réjouissent toujours même à haute dose.
Un groupe de 12 personnes demandent beaucoup de régulation dans le calme pour huiler le relationnel, les souhaits de chacun, le respect de tous.
Les repas pris ensemble furent sympathiques et les bivouacs repérés à l’avance souvent agréables et tranquilles.
Je remercie chaleureusement ceux qui ont travaillé à la préparation de cette boucle de 11000 km.sur 2 mois.

Le rectificatif de Brigitte du groupe 2
Cela reste un résumé personnel qui n’engage que celui qui l’écrit et je le respecte tout à fait . Néanmoins je tiens à préciser une remarque qui me semble importante, dans le dernier paragraphe Marie Odile a noté : « A la frontière polonaise nous partons avec Jean-Pierre et Monique pour Gdansk, les 3 autres équipages hésitant sur leur trajet. » . Les 3 autres équipages n’ont pas hésité sur leur trajet puisqu’ils avaient décidé d’aller à la fromagerie qui était prévu sur le roadbook , alors que Jean Pierre qui avait eu une mauvaise expérience précédente avait décidé de ne pas y aller et de se diriger vers Gdansk , Marie Odile ayant décidé de le suivre – L’objectif de ce rectificatif n’est pas de polémiquer mais de souligner un ressenti qui pouvait être différent . Malgré cette fin qui a pu paraître difficile pour certains ce voyage reste un excellent souvenir avec de belles expériences.

§ Zone protégée