Souvenirs 2013

 

≈> 2013

  • Chypre

Compte-rendu en deux parties pour ce voyage proposé par Jean-Claude et Marilou.

Un petit mot d’un nouvel équipage.

Nouveaux voyageurs – premier voyage ; nous sommes les « petits bleus », placés sous la protection et le regard bienveillant des « routards » .

Six équipages pour cette première visite de Chypre.

Nous découvrons la nécessité absolue de la CiBi et du GPS dans un voyage de groupe, afin d’organiser au mieux le convoi pour la traversée de villes (rodéo à Istanbul), le stationnement, le carburant, les pauses, les toilettes, l’eau, tout cela sans y consacrer trop de temps… C’est donc avec l’expérience des uns et l’apprentissage près des autres que nous découvrons ce qu’est un voyage en convoi, ses exigences, ses contraintes et aussi ses surprises.

Pour nous personnellement, nous n’avons probablement pas suffisamment préparé le voyage (doc, carnets et autres…), c’est pourquoi, nous avons eu le sentiment de ne pas être « acteur » mais « consommateur » du voyage.
Proposer un voyage, c’est le préparer avec beaucoup de recherches, de contacts, d’énergie et de sérieux. C’est ce qu’à fait notre organisateur (et sa précieuse collaboratrice) avec beaucoup de stratégie et de diplomatie afin de satisfaire chaque équipage.

La difficulté d’organiser une telle aventure vaut d’être soulignée car rien ne peut être laissé au hasard : savoir répondre au besoin du pays à visiter, choisir la période (hors période touristique favorisant le déplacement), déterminer le coût, etc. … dans un timing cohérent et harmonieux, parfois avec quelques surprises (horaires d’ouverture ou sites fermés). Mais heureusement, notre organisateur a pensé à tout, il nous a concocté quelques belles randonnées, quelques moments personnels (montgolfière, chameau, dégustations, baignades), le tout favorisé par une excellente météo. Une difficulté majeure s’est présentée à nous, la langue et l’écriture (grec), mais la population est très accueillante, prête à nous aider, nous accompagner, avec beaucoup de courtoisie (surprenant à nos yeux de français « rouspéteur »). Nous ressentons souvent une double curiosité bienveillante, la notre bien sûr, face à celle des populations rencontrées, souvent impressionnées par le passage de six camping-cars, ce qui est très exceptionnel. L’accès à Chypre Nord semblait à tous impossible.

Un peu ignorants face à des visites de sites choisis, nous pouvons dire que la présence d’un guide nous a parfois manqué. Ce qui n’a pas empêché la découverte de lieux magnifiques et grandioses grâce à l’accompagnement précieux de MariLou dans ses lectures et traductions.

Nous n’avons pas oublié la mission de VUCC, qui grâce aux dons de différents établissements, entreprises, familles, a permis d’offrir draps, linge de toilette, vêtements, chaussures (adultes et enfants), poudre de lait, jeux, que nous avons acheminés vers plusieurs associations et structures d’accueil de personnes âgées dépendantes.

Lors de ces échanges chaleureux, nos interlocuteurs chypriotes ont remercié les généreux donateurs, nous assurant du bon usage à venir.

Après l’entrée en matière par la Turquie, nous avons découvert deux « Chypre » : 2 cultures de référence (turque et grecque), 2 religions fortes, 2modes de vie, 2 niveaux de vie. Aujourd’hui le poids de l’histoire est toujours très présent dans les esprits, une jeunesse consciente du vécu de ses proches affiche l’espoir face à cette cassure violente de son pays.

La présence de cette frontière (« ligne verte ») nous a profondément marqué.

Précisons quelques bons moments, dégustations ou autres, qui nous ont fait un peu oublier la poussière, les difficultés de circulation, la signalétique routière un peu fantaisiste, et même la police très discrète semble-t-il.
Nous avons encore de nombreux réflexes de routard à acquérir (info CiBi, recherches de bivouacs etc …), mais la solidarité, la tolérance, l’indulgence des uns envers les autres, le désir de faire partager ses connaissances, ont fait que la convivialité exprimée, sans obligation, soit quotidienne dans l’organisation de la journée (partage de l’apéro, café, mécanique, traduction, présentation de papiers, etc.).

Nous remercions les vrais routards qui ont su maintenir la cohésion de l’équipe.
En dehors des avaries des uns et des autres, nous avons su faire la fête.
La présence et l’accompagnement du groupe, nous ont permis d’ évaluer nos expériences de camping-caristes en collectif au cours de situations que nous n’avions jamais expérimenté seuls.

Lorsque le retour s’amorce, la nostalgie s’installe, le tout enveloppé de ciel gris, arrosé de ( zibania ) quelques gouttes de pluie… Au revoir Chypre et Turquie. Bonjour la France.
Merci à Jean-Claude et Marilou et aux autres.

Le mot de l’accompagnateur

Après une petite croisière en partie nocturne sur l’Adriatique, nous avons débarqué à Igoumenitsa pour une traversée rapide de la Grèce.

Notre maxi transit en Turquie a commencé par une visite d’Istanbul avec ses palais, ses mosquées et son activité bouillonnante. Ensuite, c’est la Cappadoce qui nous a accueillis pour quelques jours, le temps de nous promener entre les cheminées de fées et les villages troglodytiques, avec une inoubliable ascension en montgolfière pour certains, et un diner spectacle animé de danses folkloriques et de derviches tourneurs.

Au sud, grâce à un ferry polluant et pas toujours à l’heure, nous mettons pieds sur l’ile de Chypre. Nous débutons par la visite de la péninsule des Karpas, du château de Kantara jusqu’au monastère Apostolos Andréa, puis descente sur la cité fortifiée de Famagoute. Nous avons dû revenir sur Nicosie pour passer du nord au sud avant de descendre dans le parc naturel de Cap Grecko où nous avons pu nous dégourdir les jambes. Ensuite retour vers l’ouest avec une visite de la ville des palmiers de Larnaka, puis la région de Limassol et le site de Kourion au sud après avoir fait une incursion dans les « villages rouges » et le monastère de Stavrovourni. Puis, cap sur Pafos, et virée sur Coral Bay et Lara Beach, où nous comptions voir des tortues, mais en vain . Nous marchons quand même dans les gorges d’Avgas et traversons les bananeraies. Nous remontons ensuite sur la péninsule d’Akamas jusqu’aux bains d’Aphrodite (qui nous tombe sur la tête), pour une petite randonnée. Cap sur les montagnes du Troodos en passant par la vallée des cèdres et le monastère de Kikkou où nos chères accompagnatrices n’ont pas été admises . Nous nous baladons d’églises en monastères perchés comme dans la vallée de Soléa ou Marathasa. Une dégustation de vin nous ravigote dans une cave à Kyperounda. Après avoir respiré l’air des montagnes, retour sur Nicosie (Lefcosia) pour la visite de la capitale et nous terminons la visite de l’île par la partie nord ouest de la baie de Morfou jusqu’au château d’ Hilarion.

Les livraisons se sont déroulées à Pafos et Nicosie. Un grand merci à tous nos donateurs et à l’association des familles de Limas (Rhône) qui nous a remis draps, serviettes de toilette…qui sont maintenant en service dans la maison de retraite de Geroskipou où nous avons été chaleureusement reçus par le Maire et auprès des familles de « One dream, one wish » de Nicosie.

Pour tromper la nostalgie de la « remontée », nous avons fait halte près des Chimères de Yarnatas, des belles cascades de calcaire de Pamukkale et du site archéologique de Bergama.

Un merci particulier à Anne et Patricia à Istanbul, Mehmet en Cappadoce, Demetra et la famille d’Andréas à Pafos, Berna, Maro,Julien et notre guide si touchante à Nicosie, Monsieur Papavassiliou à Limassol ainsi que la famille de Turca sur le retour et tous ceux que nous avons rencontrés sur les lieux de bivouac

La bonne ambiance générale et l’expérience des “vieux routards” m’ont permis d’organiser et de mener à bien ce premier voyage avec grand plaisir.

Merci à tous
Jean Claude

  • Pays Baltes et Scandinavie

Compte-rendu en deux parties pour ce voyages proposé par Georges.

Un petit mot d’un nouvel équipage.

Nous garderons pleins de bons souvenirs de ce grand périple dans le nord de l’europe, on en redemande si possible…parce que nous nous sommes « régalés ».

Chaque jour, chaque ville, chaque site nous a apporté quelque chose (à part la pêche qui a été décevante) .

De courtes phrases nous reviennent : « au feux » de Marie Thérèse et Lydie , « regroupez vous » de Georges (à la CB) sans oublier Paul et Pierre toujours prévenant. La course aux boutiques, n’est-ce pas Renée ? et les grognements de Miko…

N’oublions pas Annette, amatrice aussi de magasins comme les autres, et Guy gardien «de la paix» d’Ulla et un peu farceur aussi.

Impossible d’oublier Simone et Jean que nous avons suivis «à la trace» en bon 5ième du groupe.

Notre souvenir ira aussi à Suzanne tellement dévouée et agréable durant notre court séjour à Trakai, les services de son mari Richard, photographe amateur, toujours souriant.

Bien sûr nous avons apporté des matériels à Vilnius, un accueil cordial et un moment inoubliable.

Nous sommes déjà dans l’attente de nouveaux projets et d’une prochaine rencontre.

Nous faisons à tous la bise du matin.

 Michelle et Jean-Claude GAUTHIER

– Le tour de la mer Baltique ( juin-juillet 2013 )

Un voyage placé sous le signe de la nature et de la «bernache» (palmipède apparenté aux oies et rencontré à de nombreuses reprises).

Nous avons visité les grandes agglomérations  de la Baltique mais aussi les petits ports et nous avons emprunté les routes étroites, et les tunnels, des fjords norvégiens.

Le soleil était quelquefois en vacances et l’apéritif quotidien, ou presque, se prenait souvent avec la doudoune.

Des moments forts à Vilnius au déchargement du matériel destiné à l’orphelinat et chez Suzanne à Trakaî qui nous a accueillie avec beaucoup de joie et avec qui nous avons partagé le plaisir de cette rencontre.

Les journées à St Petersbourg nous ont laissées des souvenirs de rues animées, de riches musées, d’églises magnifiques….et de marchés attrayants.

La traversée entre la Finlande et la Suède s’est effectuée sous le soleil, au milieu des iles du golfe de Botnie, c’était magique.

La nature dans ces pays du nord est un attrait important, mais nous avons aussi aimé les richesses culturelles de Stockholm, les vieux quartiers et le musée «Vasa», Oslo et le parc Vigeland.

Les région du Bohuslan et du lac Malaren en Suède ont été appréciées mais aussi notre étape sur le Gota canal.

La Norvège est un pays de montagnes mais la mer est partout présente, les nombreux ferry, les glaciers et la vertigineuse route des trolls nous ont enchantés.

Au final 11500kms dans de bonnes conditions, avec un groupe sympathique et désireux de profiter au maximum de ces découvertes malgré les trolls souvent rencontrés…heureusement, Miko et Ulla assuraient notre sécurité.

A noter également quelques tentatives de pêche mal récompensées.

Hormis une météo un peu fraiche, un beau voyage dans ces pays nordiques qui sont vraiment à découvrir.

Georges

§ Zone protégée